Combien de locataires retrouve-t-on dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc ?

immobilier Marrakech

Le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc en général est défini par de nombreuses composantes. On y retrouve les propriétaires, les acheteurs, les institutions, les organismes de financement, mais aussi les locataires. Tous ces acteurs sont des parties intégrantes des différentes transactions qui s’y déroulent. Ils y prennent part et assurent également qu’elles se déroulent dans de bonnes conditions. Dans les zones rurales, la majorité des ménages accèdent à la propriété immobilière suite à un héritage pour la moitié, ou par la construction qui se fait en général sans crédit, pour près du tiers. Les propriétaires sont plus nombreux en milieu rural, ils représentent environ 87,5% de la population, tandis qu’en zone urbaine ils représentent seulement 67%.

Les paramètres de la location dans l’immobilier marocain

Pendant que les propriétaires de biens y accèdent par l’héritage ou la construction en zones rurales, dans les villes ils sont très peu à opter pour la construction sans crédit, et seulement un dixième à accéder à la propriété par héritage. Dans le milieu urbain, les locataires de biens immobiliers à Marrakech et dans les autres villes constituent environ 23,5% de la population. En zone rurale, cette population se chiffre à seulement 1,5%. En fait, le marché de la location n’existe pratiquement pas dans les zones rurales marocaines. S’agissant du type de logement, dans les villages on retrouve essentiellement des logements de type rural qui sont habités par 3 ménages sur 5. On y retrouve également des maisons marocaines traditionnelles modernes qui sont occupées par 1 ménage sur 4. Dans les villes, 1 ménage sur 5 loge en appartement tandis qu’un sur six réside dans une maison traditionnelle.

Toujours selon le même rapport, dans les villes, 3,6% de la population habite dans des baraques ou dans des bidonvilles, pendant que 2,5% résident dans des villas. 98,7% des habitants de la ville sont équipés en électricité, pendant que dans les villages ils constituent 89,2% de la population. Pour le raccordement à l’eau, ils sont 35,2% à en bénéficier dans les villages contre 94,9% en ville. Une fois de plus on se rend compte que le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc est assez disparate. Les situations sont différentes et dépendent de nombreux facteurs. Pour ce qui est de l’utilisation du gaz butane, la majorité des habitants dans les villes ou les villages s’en sert, à hauteur de 96,5% dans les villes et 93,6% dans les villages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *