Textes en vigueur pour que l’agence immobilière à Marrakech résorbe le déficit en logements

vente villa a marrakech avec cote medina

Le gouvernement et les autorités Marocaines font le maximum pour que le secteur immobilier continue de se développer et en même temps que l’environnement du pays accompagne ce développement. Le ministère en charge de l’habitat met en œuvre de nombreuses actions afin d’atteindre les objectifs qui ont été fixés. Il est clair que l’agence immobilière à Marrakech Côté Médina et les autres acteurs du secteur doivent contribuer comme ils le peuvent à ce développement. D’ailleurs Cote Medina et ses partenaires y travaillent. Trois principales difficultés sont à gérer par le département de l’habitat au Maroc : la disparition des bidonvilles dans les villes Marocaines, la restructuration des bâtiments qui tombent en ruines et la fourniture d’équipements dans les villes qui en ont besoin. Pour ce qui est du projet « ville sans bidonvilles », le département a déjà commencé son action dans près d’une soixantaine de villes dans le pays, les populations seront relogées dans des logements dont certains sont déjà construits et d’autres sont en chantier. Quelques milliers de bâtiments en ruines ont été dénombrés dans les diverses villes du pays et les différents projets de réhabilitation sont en cours. S’agissant du déficit en équipements, les provinces visées sont environ 12, parmi lesquelles Errachidia, Fès, Sefrou et Salé. Le projet a déjà couté près de 3,1 milliards de dhs durant l’année 2013. Ce sont au total 88 300 ménages qui sont concernés.

Textes en cours d’adoption par le département de l’habitat

Afin d’atteindre ses objectifs, le ministère Marocain de l’habitat souhaite faire adopter de nombreux textes réglementaires, auxquels seront soumis les agences immobilières à Marrakech mais aussi d’autres acteurs du secteur. Le principal objectif du ministère est d’atteindre une production annuelle de logements de l’ordre de 170 000 unités. Il est vrai que l’objectif a été fixé en 2012 et jusque-là il n’a pas encore été atteint. Pour aider à atteindre cet objectif, le ministère, avec l’aide de promoteurs privés, a mis en place un dispositif qui concerne les logements de classe moyenne, au total 3 089 logements de ce genre ont été lancés et les premières livraisons devraient se faire en 2014. A ces logements, peuvent être associés les 3 680 logements qui seront construits par le promoteur public Al Omrane, S’agissant des logements dit sociaux, ceux qui coutent entre 140 000 dhs et 250 000 dhs, le ministère s’engage à faire des études et mener une enquête sur les processus impliqués afin de détecter les irrégularités et de les corriger.

Le ministère sur les agences immobilières à Marrakech, les promoteurs privés et publics, les autres autorités impliquées dans les processus mais l’investissement privé et personnel des individus est aussi en ligne de mire. L’auto-construction génère 50% de la production nationale de logements. Le ministère prévoit pour 2014 une mesure qui permettra d’encourager et de stimuler l’auto-construction. Parmi les autres projets de loi que le ministère envisage il y a celui sur le code de la construction et le règlement sur l’isolation acoustique des bâtiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *